Logo FranceGenWeb
 
Le livre de Gildas Bernard en ligne sur ArchivesGenWeb samedi 18 novembre 2017
 
 

REGISTRES PAROISSIAUX ET ETAT CIVIL





DEPUIS LA REVOLUTION FRANCAISE




Registres de publications de mariages.
 
 
Les registres de publications de mariages (aussi appelés bans), dont la tenue a été supprimée par la loi du 8 avril 1927, peuvent maintenant être détruits (circ. De la Chancellerie n° 59-16 bis du 23 mai 1959).
 
Certains dépôts d'archives les conservent, parce qu'ils permettent de connaître le lieu de mariage des personnes domiciliées dans la commune et se mariant à l'extérieur. En fait, depuis 1897, une mention de l'acte de mariage avec indication du nom du conjoint et du lieu de mariage doit être porté en marge de l'acte de naissance des deux époux, aussi n'est-il plus utile de conserver les registres de publications de mariage depuis cette date, encore l'expérience prouve-t-elle que les greffiers ne reportent pas toujours ces mentions... L'exemple le plus amusant est celui du bigame de Pont-Audemer rapporté par M. Coutot 1, mais j'ai eu l'occasion de constater que pareil cas aurait pu se présenter ailleurs.

 

 
 
 
 

1. Maurice Coutot, Ces héritiers que je recherche, Paris, 1974, p. 128-133 (édition Robert Laffont).
 
Le Guide des recherches sur l'histoire des familles est en ligne sur ce site grâce
aux aimables autorisations de Gildas Bernard et du Ministère de la Culture, accordées à Jean-Luc Monnet.
Page valide XHTML 1.X et CSS.
 
© et pour FranceGenWeb - Mise à jour : 28 janvier 2007