Logo FranceGenWeb
 
Le livre de Gildas Bernard en ligne sur ArchivesGenWeb vendredi 22 septembre 2017
 
 

CARRIERES DIVERSES





Nous nous contenterons d'attirer l'attention du chercheur sur les documents qu'il pourra trouver, essentiellement aux Archives nationales, sur quelques professions (artistes et intellectuels, personnel de santé) et sur les hommes politiques, catégories de personnes sur lesquelles les Archives sont mieux pourvues que sur d'autres. Lorsqu'il n'est pas précisé que les documents viennent d'ailleurs, les cotes renvoient aux Archives nationales
 
 
 
 

ARTISTES ET INTELLECTUELS

 
 
 
 
Bibliographie sommaire.
 
 
BENEZIT (E.), Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, ed. 1976, Paris, 10 vol.
 
GALLET-GUERNE (Danielle), Les sources de l'histoire de littéraire aux Archives nationales, Paris, 1961.
 
RAMBAUD (Mireille), Les sources de l'histoire de l'art aux Archives nationales, Paris, 1955.
 
 
Ces deux derniers ouvrages indiquent les sources que renferment non seulement les fonds conservés aux Archives nationales (sections ancienne et moderne, minutier central des notaires de Paris, archives personnelles et familiales) mais aussi les fonds des Archives de Paris.
 
D'autres ouvrages imprimés ou en cours d'impression sont signalés à propos des fonds notariaux, chapitre "Fonds notariaux".
 
 
Artistes.
 
 
Fichier Laborde.
 
 
Le fichier Laborde (voir chapitre "La Bibliothèque nationale") consacré aux artistes et artisans parisiens est à consulter en priorité pour toute recherche sur les artistes. Conservé en partie à la Bibliothèque nationale (60 000 fiches) et en partie à l'Institut d'art et d'archéologie (12 000 fiches), il porte surtout sur la période antérieure à la Révolution, mais déborde sur le XIXe siècle.
 
On consultera aussi aux Archives de Paris, les collections Bégis et Hermès, partiellement consacrées aux artistes parisiens, et la collection Saint-Joanny, consacrée aux bijoutiers et orfèvres (voir chapitre "Les archives de Paris et de l'ancien département de la Seine"), qui complètent le fichier Laborde.
 
 
Les artistes avant la Révolution.
 
 
Il existe à la salle des inventaires des Archives nationales une table des scellés et inventaires d'artistes rencontrés dans les archives des commissaires au Châtelet de Paris (XVIIe s.-1790). Elle renvoie aux cotes Y 10719 à 16022 et a été établie d'après les publications de Jules Guiffrey, Scellés et inventaires d'artistes français, 3 vol. , 1884-1886.
 
Correspondance et mémoires relatifs aux Beaux-Arts, aux salons, aux expositions, aux musées, aux commandes d'œuvre d'art, aux missions d'artistes et de savants (1660-1792) : O1 609 à 629, 844 à 849, 1073, 1671 à 1674, 1691, 1785, 1907 à 1922, 1925 à 1927, 1930 à 1934, 1964 à 1968, avec un inventaire index alphabétique des noms de personnes (1volume).
 
 
Les artistes après la Révolution.
 
 
Aux Archives nationales, les sources essentielles sont conservées dans la sous-série F21 (Beaux-Arts) et dans le fonds de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts (AJ52), de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (AJ53), du Conservatoire national de musique et de déclamation (AJ37).
 

-Académie de France à Rome. Elèves et personnel (ordre alphabétique) XIXe siècle : F21 608 à 612.

 

-Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts (anciennement Ecole des Beaux-Arts de Paris). Elèves français et étrangers (ordre alphabétique), XIXe siècle : F21 622 à 625. -- Registres d'inscription et dossiers des élèves, XIXe-XXe siècles : AJ52 234 à 437. -- Professeurs (ordre alphabétique), XIXe-XXe siècles : AJ52 35 et 457 à 463.

 

-Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Personnel (ordre alphabétique), XVIIIe-XXe siècles : AJ53 129 à 132. -- Elèves (ordre alphabétique), fin XIXe-XXe siècles : AJ53 139 à 140.

 

-Conservatoire national de musique et de déclamation. Personnel enseignant et administratif, élèves, XIXe siècle : F21 1286 à 1303, dossiers individuels classés alphabétiquement, sous les cotes F21 1291 à 1303. -- Personnel administratif et surtout enseignant, dossiers individuels (ordre alphabétique), XIXe s.-1920 : AJ37 66 à 73. -- dans AJ37 également, des tableaux annuels des classes (professeurs, élèves, auditeurs) et des états d'élèves.

 

-Bureau des travaux d'art, musées. Personnel scientifique (ordre alphabétique), fin XIXe-début XXe siècle : F21 4032 à 4037.

 

-Missions scientifiques et artistiques. Dossiers de demandes (ordre alphabétique), fin XIXe-début XXe siècle : F21 4041 à 4050. -- Dossiers personnels des chargés de missions, fin XIXe-début XXe siècle : F21 4435 à 4437.

 

-Encouragements et secours. Dossiers alphabétiques, 1854-1942 : F21 4135 à 4155.

 

-Commandes. 1840-1880 : F21 1 à 261 ; 1881-1900 : F21 2050 à 2195 ; 1901-1920 : F21 4163 à 4346. [Mise sur ordinateur en cours en 1981, application Arcade.].

 

-Indemnités littéraires, secours, missions concernant des écrivains, hommes de lettres, journalistes, éditeurs, imprimeurs, artistes, musiciens, explorateurs, archéologues, ingénieurs, etc., 1829-1931 : F17 3110 à 3239. -- Dossiers de missions scientifiques et littéraires, 1835-vers 1902 : F17 2933 à 3014 ; 1890-1945 : F17 17225 à 17294.

 
Dans les Archives départementales, on consultera, pour les enseignements artistiques, la série T.
 
 
Chansonniers.
 
 
Le chercheur trouvera dans la collection Bachimont (Archives nationales, AB XIX 707 à 730) 648 dossiers de documentation classés alphabétiquement et concernant plus de 600 chansonniers ayant vécu entre le XVe et XIXe siècles inclusivement. Le terme de chansonnier est à entendre au sens large. S'il n'existe pas de dossier pour Béranger, on en trouvera pour François 1er, Rouget de l'Isle, Victor Hugo... Les dossiers peuvent comprendre une notice biographique, un ou plusieurs portraits, quelquefois des autographes.
 
Cette collection a donné lieu à une publication, dont seul le tome I a paru : La galerie chansonnière. Notices biographiques avec portraits et autographes des principaux chansonniers de France, du XVe au XIXe siècle inclus, par Octave Pradels et Henri Bachimont, t. I, Paris, 1924 [s'arrête à Boufflers].
 
 
Comédiens et personnel administratif des théâtres.
 
 
Avant la Révolution.
 
 
Les comédiens n'avaient pas le droit d'être enterrés religieusement. Pour ceux qui sont morts à Paris de 1736 à la Révolution française on pourra retrouver les permis d'inhumer dans les fonds des commissaires au Châtelet (série Y des Archives nationales). Si on connaît le lieu du décès, essayer de retrouver le commissaire du quartier, pour repérer l'acte du décès parmi les autres actes.
 
Le très riche fichier de O1 (Maison du roi) est également à consulter. Voir chapitre "Officiers et fonctionnaires".
 
 
Après la Révolution.
 
 
Aux Archives nationales, on se reportera essentiellement à la sous-série F21 (Beaux-Arts) et au fonds du théâtre national de l'Opéra (AJ13). On consultera notamment les cotes suivantes :
 

-Opéra : F21 1055 à 1059 (personnel artistique et administratif, 1851-1871, classé alphabétiquement) ; AJ13 1, 45, 46, 54, 79 à 87, 125 à 131, 193 à 198, 475 à 477, 480 à 491, 1001, 1003A à 1010B, 1058, 1059, 1138A, 1153, 1162, 1181 à 1184 (dossiers du personnel administratif et artistique 1, XVIIIe-XIXe s.). -- Théâtre français : F21 1082 à 1088 (personnel, XIXe s., classé alphabétiquement). -- Théâtre de l'Odéon : F21 1106 (personnel, XIXe s., classé alphabétiquement). -- Indemnités de secours : F21 4558 à 4574 (dossiers alphabétiques, fin XIXe s.-1934).

 
 
Ecrivains.
 
 
Avant la Révolution : consulter l'inventaire index de O1 déjà cité 2. Après la Révolution : on pourra consulter, mais seulement pour la période allant de 1923 à 1936 les cotes F21 4575 à 4581 (écrivains et journalistes : demandes de cartes d'identité ou de naturalisation). Voir aussi Danielle Gallet-Guerne, Les sources de l'histoire littéraire aux Archives nationales, Paris, 1961, 161 p.
 
 
Académiciens.
 
 
Les cinq Académies rattachées à l'Institut et les Académies de Médecine et d'Architecture possèdent leurs archives propres dans lesquelles sont conservés des dossiers des membres.
 
Pour l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres citons le répertoire de M. Jean-Pierre Babelon, Archives de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vers 1960, ms., 91 p.
 
 
Enseignants et étudiants.
 
 
Université de Paris.
 
 
Le fonds de l'Université de Paris a été dispersé entre les Archives nationales, la Bibliothèque nationale, les bibliothèques de la Sorbonne, de l'Arsenal et Mazarine 3.
 
A l'inverse d'autres universités françaises et étrangères il n'a jamais existé de registres ou de listes matricules des maîtres et étudiants parisiens d'Ancien Régime. Pour retrouver leurs noms il faudra donc consulter les registres des procureurs (chargés chacun d'une des "nations") les livres des receveurs (chargés des affaires financières), les conclusions des différentes nations (sortes de registres des délibérations), les livres des messagers(chargés d'aller voir les familles pour toucher les droits), les rôles d'officiers, les rôles de nominations aux bénéfices, etc. A noter qu'il y a beaucoup de lacunes.
 
Le lecteur pourra consulter le catalogue des manuscrits conservés à la Sorbonne 4 et le tome I de l'Etat général des fonds des Archives nationales 5.
 
M. Ch. Samaran a donné sur le sujet une bibliographie excellente 6 et Max Spirgatis avait déjà fourni dès 1888 une liste de 2400 noms de maîtres et d'étudiants parisiens du temps de Louis XI 7 mais, s'il n'existe pas de publications portant sur la période s'étendant de la fin du XVe siècle à la Révolution française, le chercheur pourra du moins s'aider des ouvrages suivants portant sur le XIVe et le début du XVe siècle et, tout au moins pour le Chartularium, sur la période antérieure :
 

-Chartularium universitatis parisiensis..., 4 vol. publiés à Paris de 1889 à 1897 par le R.P. Henri Denifle, O.P. [Publication de tous les documents sur la Sorbonne de 1163 à 1452 conservés dans les Archives et Bibliothèques publiques. Avec index général par volume.].

 

-Auctuarium cartularii universitatis parisiensis, publication intégrale en 6 volumes de plusieurs manuscrits conservés à la Bibliothèque de la Sorbonne et Aux Archives nationales, avec index général par volume :

 

-Tomes I à III, Paris 1894-1955, Liber procuratorum nationis anglicanae (alemanniae) in universitate parisiensi (T. I et II par H. Denifle et Emile Chatelain ; T. III par Ch. Samaran, Emile A. van Moë et Suzanne Vitte). [Ce livre utilise les manuscrits 2 à 8 de la Bibliothèque de la Sorbonne. Il porte sur les années 1332 à 1492. A noter que vers 1437, à la suite des difficultés politiques entres la France et l'Angleterre, la nation anglaise fit place à la nation allemande, d'où l'intitulé des registres].

 

-Tome IV, Liber procuratorum nationis Picardiae universitatis parisiensis, Paris, 1938, par Ch. Samaran et Emile A. van Moë. [Ce livre, dit livre des messagers, va de 1476 à 1484 et est conservé à la Bibliothèque de la Sorbonne sous la cote ms. 9.].

 

-Tome V, Liber procuratorum nationis gallicanae universitatis parisiensis, Paris, 1942, par Ch. Samaran et E. A. van Moë. [Il va de 1443 à 1455 et est conservé à la Bibliothèque de la Sorbonne sous la cote ms. 1.].

 

-Tome VI, Liber receptorum nationis anglicanae (alemaniae) universitatis parisiensis, Paris, 1964, par le R.P. Astric L. Gabriel et Gray C. Boyce. [Il va de 1425 à 1494 et est conservé aux Archives nationales sous les cotes H 2587 et 2588.].

 
Parmi les documents conservés aux Archives nationales signalons aussi dix registres de conclusions prononcées par les assemblées de 1540 à 1792 (MM 268 à 277) et le cartulaire général allant de 1261 à 1647 (MM 281 à 295), mais rappelons toutefois que, de la fin du XVe siècle jusqu'à la Révolution française, il n'existe aucun dépouillement.
 
Signalons encore aux Archives nationales, dans la série M consacrée aux universités et collèges : M 65 à 257, MM 241 à 683 et 1049 à 1093, et notamment :
 

-Faculté de droit de Paris. Listes de lauréats, 1492-1545 : MM 263 à 265. -- Listes d'étudiants et de professeurs, de 1632 à la Révolution : MM 1059 à 1170.

 

-Collège Louis-le-Grand, puis Prytanée français. Listes d'élèves, XVIIIe s. : M 155 à 162. -- Etats des boursiers et pensionnaires, 1764-1799. -- Réception des élèves, 1799-1801 : M 445.

 

-Ecole militaire. Dossiers d'élèves, XVIIIe s. : M 255.

 
 
Université de province.
 
 
Dans les Archives départementales, on se reportera à la série D. Après la Révolution, les enseignants étant fonctionnaires, voir chapitre "Officiers et Fonctionnaires".
 
On se reportera aussi au Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, Université de Paris et universités des départements, Paris, 1918.
 
 
Imprimeurs. Journalistes.
 
 
Voir F18 (imprimerie, librairie, presse, censure) et plus spécialement F18 573 (actes d'état civil d'imprimeurs et de librairies, 1760-1862) ; F18 1726 à 2294 (brevets pour la période 1815-1870, autorisations, etc.) ; F18 2310 à 2327, autorisations de posséder des presses (1821-1870), etc. Voir V1 549 à 553 (1789, 1790). Voir aussi ci-dessus la rubrique "écrivains". Dans les Archives départementales, on consultera la série T.
 
Voir aussi la table dactylographiée de F1d II.
 
 
Secours et demandes diverses.
 
 
Pour l'Ancien Régime, consulter l'inventaire index de O1 déjà cité. A partir du XIXe siècle consulter F21 262 à 317, 515 à 518, 543 à 548, 936 à 938, 1750 à 1759, 1817 à 1819, 2016 à 2022, 2284 à 2289. On trouvera également dans les sous-séries O2 à O5 et dans 300 AP (archives de la Maison de France, branche d'Orléans).
 
Voir aussi la table dactylographiée de F1d II.


 

 
 
 
 

1. Voir Brigitte Labat-Poussin, Archives du théâtre national de l'Opéra (AJ13 1 à 1466). Inventaire, Paris, 1977, xxx-680 p., comportant un table des dossiers des personnels des théâtres (Opéra, Opéra-Comique, etc.), p. 473-539.
2. Voir chapitre "Officiers et Fonctionnaires".
3. Sur la dispersion des fonds, voir Vallet de Viriville, Histoire de l'instruction publique en Europe, Paris, 1849, p. 353-363. Le lecteur y trouvera le tableau de répartition du fonds et les raisons de cette dispersion.
4. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, Université de Paris et universités des départements, Paris, 1918.
5. Notamment série H et M.
6. Charles Samaran, Paris. Fonctions d'une capitale, t. IV, Vocation universitaire de Paris, Paris, 1962, p. 101-114. Voir notamment, p. 111 et 112, les publications concernant les répertoires des maîtres et d'étudiants par pays d'origine.
7. Max Spirgatis, Personalverzeichniss der Pariser Universität von 1464, extrait de Beitrefte sum Centralblatt für Bibliothekswesen, t. I, 1888, 51 p. [Répertoire des maîtres et étudiants établi à l'aide d'un document retrouvé dans une reliure].
 
Le Guide des recherches sur l'histoire des familles est en ligne sur ce site grâce
aux aimables autorisations de Gildas Bernard et du Ministère de la Culture, accordées à Jean-Luc Monnet.
Page valide XHTML 1.X et CSS.
 
© et pour FranceGenWeb - Mise à jour : 28 janvier 2007