Logo FranceGenWeb
 
Le livre de Gildas Bernard en ligne sur ArchivesGenWeb lundi 25 septembre 2017
 
 

ORDRES, DECORATIONS, RECOMPENSES HONORIFIQUES





DECORATIONS ET RECOMPENSES HONORIFIQUES A PARTIR DE LA REVOLUTION




Le chercheur trouvera aux Archives départementales des dossiers de propositions de décorations et de récompenses honorifiques (essentiellement dans la série M). Il pourra éventuellement en trouver aussi aux Archives municipales. Mais c'est aux Archives nationales qu'il recueillera le plus de renseignements ; aussi est-ce uniquement de celles-ci qu'il sera question ici.
 
 
Décorations diverses.
 
 
Signalons plus particulièrement :
 

-Dans les archives versées par le ministère de l'Intérieur, les sous-série F1d III et IV, entièrement réservées aux récompenses honorifiques (XIXe s.- 1935) : vainqueurs de la Bastille 1, combattants et blessés de Juillet 1830, de 1848, médailles d'honneur décernées pour belles actions, médailles des Evadés (guerre de 1914-1918, etc.).

 

-Dans les archives versées par le ministère de la Justice, la sous-série BB32 (314 articles) réservée à la médaille de la Reconnaissance française, créée par arrêté du 17 décembre 1918 pour récompenser les civils qui avaient accompli des actes de courage et de dévouement pendant la guerre de 1914-1918.

 

-Dans de nombreux autres versements ministériels, des dossiers divers dont on ne trouvera ci-dessous que les principaux :

 

-Police sanitaire. Attribution de médailles, 1874-1923 : F8 233 à 238 ;

 

-Commerce et Industrie. Palmes académiques et décorations diverses, 1830-1915 : F12 5321 à 5336;

 

-Instruction publique. Palmes académiques, dossiers individuels, XIXe-XXe siècles : F17 40156 à 40311. Autres distinctions honorifiques, 1828-1892 : F17* 2097 à 2114 ; 1887-1948 : F17 3374 à 3379 ;

 

-Beaux-Arts. Artistes décorés, 1860-1868 : F21 2798. Distinctions honorifiques 1884-1940 : F21 4038 à 4040 ; 1894-1935 : F21 4553 à 4556 ; 1913-1915 et 1945-1946 : F21 4717 ;

 

-Ministère d'Etat. Médaille d'Italie, 1859-1860 : F70 147.

 
 

-Sur l'ordre du Lys, décoration créée par ordonnance du comte d'Artois, consulter aux Archives nationales F1d III 9. On peut aussi trouver des documents sur cette décoration dans la série M des Archives départementales ; aucune source au Musée de la Légion d'honneur.

 
 
Légion d'honneur.
 
 
Une place spéciale doit être faite à la Légion d'honneur. La Grande Chancellerie a déposé aux Archives nationales l'ensemble des dossiers de nominations et de promotions de légionnaires depuis la création de l'Ordre par le Premier Consul en 1802 jusqu'à 1953 environ 2, soit 213262 dossiers, cotés LH 1 à 2793. Ces dossiers sont du plus haut intérêt car on y trouve l'état civil de l'intéressé, ses états de service et même, en général l'indication de la ville où le notaire règle sa succession. Il faut toutefois savoir que, malheureusement, les dossiers du Premier Empire ont été détruits à la Restauration 3, sauf ceux des membres ayant prêté serment à Louis XVIII, et qu'en 1871, au moment de la Commune, il y a eu d'autres pertes. Les dossiers contenus dans la série LH ont été informatisés (application Léonore).
 
Signalons également que les nominations dans l'ordre de la Légion d'honneur ont été publiées au Bulletin des lois et qu'on peut aussi les retrouver au Journal officiel. Pour les nominations faites sous le Premier Empire, on pourra consulter :
 
LIEVYNS, VERDOT et BEGAT, Fastes de la Légion d'honneur, Biographie de tous les décorés..., paris, 1842-1844, 4 vol. [comprend 5200 notices, mais s'arrête au 25 fructidor an XII.].

Etat général de la Légion d'honneur depuis son origine contenant... la liste de tous les membres avec une table alphabétique, Paris, 1814, 2 vol. in-8°. [Va de 1802 à 1814.].
 
Indépendamment des dossiers conservés dans la série LH, on trouvera aux Archives nationales un certain nombre de dossiers de propositions (non répertoriés dans l'application Léonore) provenant de versements des différents ministères. En voici la liste :
 

-Intérieur (F1 à F7).
Propositions du ministre de l'Intérieur pour la période 1805-1880 dans F1d III 101 à 2112, pour la période 1880-1932 dans F1d III 302 à 361 et pour la période 1933-1935 dans F1d III 445 à 464 (classement alphabétique).

Autres dossiers individuels dans F1d III 3621 à 380 (classement alphabétique). Fichiers alphabétiques (1814-1826) et dossiers divers (1813-1870) dans F1d III 296 à 301.

Voir aussi F1d III 1 à 9.

 
 

-Commerce et industrie (F12).

Propositions individuelles et collectives pour la période 1815-1916 dans F12 5080 à 5320. Répertoire des propositions de 1852 à 1855 dans F12* 6091. Dossiers de propositions individuelles de 1890 à 1939 dans F12 8492 à 8759 (classement alphabétique). Dossiers de propositions à l'occasion d'expositions ou de voyages présidentiels de 1849 à 1897 dans F12 5314 à 5320, de 1898 à 1914 dans F12 6635 à 6670.

Un fichier F12 (27 tiroirs) comprend des fiches Légion d'honneur parmi d'autres dépouillements, fichier reproduit sur registre xérographié disponible à la salle des inventaires.

 
 

-Instruction publique (F17).

On trouvera des dossiers généraux dans F17 40001 à 40044 et des dossiers individuels (XIXe-XXe siècle) dans F17 40045 à 40134.

 
 

-Beaux-arts (F21).

Théâtres, musique et conservatoires : dossiers individuels, XIXe siècle, dans F21 999 à 1001 (classement alphabétique). D'autres dossiers sont probablement à chercher dans les dossiers de distinctions honorifiques. F21* 2798 : artistes décorés (1860-1868).

 
 

-Cultes (F19).

On trouvera également disséminées dans F19 des dossiers de propositions de légion d'honneur.

 
 

-Justice (BB).

La sous-série BB22 (109 articles) est composée essentiellement de dossiers de candidats à la Légion d'honneur (1814-1936). Un fichier (1 boîte) correspondant au dépouillement de BB33 4 à 13 (candidatures de magistrats à la Légion d'honneur, 1816-1822).

 
 

-Secrétairerie d'Etat impériale (AF IV).

Les articles AF IV 1037 à 1039 sont consacrés à la Légion d'honneur (an X-1814). Voir également les registres AF IV* 92 (1806-1813) et AF IV* 313 et 314 (corps législatif et Sénat, an XII-1810).

 
 

-Maison du roi. Restauration (O3).

Maison du Roi : O3 812 et 826 à 841 (1815-1830) ; Maison militaire du Roi : O3 2243 à 2266 ; Marine et colonies : Marine C8 5.

 
 

-Ministère d'Etat (Second Empire) (F70).

Dossiers alphabétiques dans F70 1141 à 120 et 127 à 146 avec fichier pour F70 115 à 120.

 
 

-Divers (AA).

AA 16 et 17 : demandes de Légion d'honneur adressées au duc de Richelieu (1820-1821). Pour l'Algérie (1839-1853) voir au dépôt d'Aix en Provence F80 419.

 
 
Sources conservées au Musée de la Légion d'honneur.
 
 
Comme nous l'avons signalé plus haut, les dossiers de la Légion d'honneur antérieurs à 1953 ont été versés aux Archives nationales. Nous ferons ici le point sur ce qui est encore conservé dans les archives de ce Musée (2, Rue de Bellechasse, 75007 Paris). En ce qui concerne les ordres de l'Ancien Régime, nous renvoyons à ce qui est écrit ci-dessus.
 
 

-Armes d'honneur

.
 
La Révolution française a remplacé les décorations de l'Ancien Régime par des distributions d'armes d'honneur, qui ont elles-mêmes cessé lors de la création de la Légion d'honneur.
 
Les soldats qui ont reçu une arme d'honneur ont fait partie de la première promotion de la Légion d'honneur. On trouvera donc des notices les concernant dans les Fastes de la Légion d'honneur... et dans l'Etat général de la Légion d'honneur...
 
4 cartons concernant les armes d'honneur sont conservés au Musée de la Légion d'honneur. -- On pourra aussi consulter au Service historique de l'Armée de Terre à Vincennes la sous-série Yq.
 
 

-Trois Toisons d'Or

.
 
Cet ordre, purement militaire, fut institué par Napoléon 1er le 15 août 1809. Il fallait, pour y entrer, soit avoir reçu trois blessures, soit avoir été le premier à passer un pont, soit être monté à l'assaut le premier. L'année suivante, après son mariage avec Marie-Louise, pour ne pas être désagréable à son beau-père, Napoléon 1er laissa cet ordre dans l'oubli ; mais des listes avaient été préparées.
 
Ces listes sont consultables au Musée de la Légion d'honneur avec les dossiers correspondants.
 
 

-Ordre impérial de la Réunion

 
.
Institué par Napoléon 1er le 18 octobre 1811 "pour récompenser les services rendus dans l'exercice des fonctions judiciaires ou administratives ou dans la carrière des armes", cet ordre devait unir sous un même signe des peuples très divers. Plusieurs promotions furent signées de 1812 à 1815.
 
19 cartons sont conservés au Musée de la Légion d'honneur. On pourra également consulter les listes publiées dans l'ouvrage de Jean-Luc Stalins, Ordre impérial de la Réunion institué par l'Empereur Naploéon 1er le 18 octobre 1811, Paris, 1958, 173 p.
 
 

-Ordre de la couronne de Fer

.
 
Ordre italien créé par Napoléon 1er le 23 mai 1805 pour récompenser les services rendus à la couronne aussi bien dans la carrière des armes que dans la magistrature, l'administration, les lettres et les arts. Cet ordre fut surtout attribué à des Italiens, mais un certain nombre de Français en bénéficièrent.
 
Quelques listes sont conservées au Musée de la Légion d'honneur.
 
 

-Ordre de l'Union de Hollande.

 
Créé par Louis, roi de Hollande, cet ordre disparut lors de l'annexion de la Hollande par Napoléon 1er.
 
Quelques listes au Musée de la Légion d'honneur.
 
Au cours du XIXe siècle, d'autres décorations furent créées. Les archives subsistantes ne sont que des épaves.
 
 

-Médaille de Sainte-Hélène

.
 
Instituée par Napoléon III en 1857 pour être remise à tous les militaires français et étrangers des armées de terre et de mer qui avaient combattu sous les drapeaux de la France de 1792 à 1815.
 
Tous les dossiers ont brûlé en 1871. Il reste cependant au Musée de la Légion d'honneur deux cartons concernant les Allemands et un concernant les Wurtembergeois. -- Consulter aussi la série M, éventuellement la série R des Archives départementales.
 
 

-Autorisations de port de décorations étrangères.

 
18 cartons sont conservés au Musée de la Légion d'honneur (fichier conservé à la Grande Chancellerie de l'Ordre, Rue de Solférino).



 

 
 
 
 

1. La liste des vainqueurs de la Bastille a été publiée
2. Toutefois, la Grande Chancellerie a conservé un fichier des légions d'honneur accordées à des étrangers. Le début de ce fichier, qui couvre la période allant de la fin du XIXe siècle à 1925 environ, se trouve au Musée de la Légion d'honneur ; la partie postérieure à 1925 étant conservée à la Grande Chancellerie, rue Solférino.
3. On peut trouver une trace des dossiers détruits dans le fichier de la sous-série AF IV (secrétairerie d'Etat impériale) : table alphabétique générale par noms de personnes, de lieux et de matières pour les arrêtés consulaires et les décrets impériaux de l'an VIII à 1814 (inv. 769.
 
Le Guide des recherches sur l'histoire des familles est en ligne sur ce site grâce
aux aimables autorisations de Gildas Bernard et du Ministère de la Culture, accordées à Jean-Luc Monnet.
Page valide XHTML 1.X et CSS.
 
© et pour FranceGenWeb - Mise à jour : 28 janvier 2007