Église Saint-Éloi

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

L'église Saint-Éloi est une ancienne église sur l'île du Palais, dans l'actuel 4e arrondissement de Paris.

Description

À l'origine on a un monastère fondé au 7e siècle par Saint Éloi et placé sous l'invocation de Saint Martial puis dit prieuré Saint-Éloi.

C'est sur les dépendances du monastère Saint-Martial dit depuis de Saint-Eloy que sont créées les églises Saint-Pierre des Arcis, Saint-Pierre aux Bœufs et Sainte-Croix sur l'île du Palais ainsi que l'église Saint-Paul, l'église Sainte-Marguerite (démembrement de Saint-Paul) et l'église Notre-Dame de Protection (démembrement de Sainte-Marguerite) sur la rive droite.

L'église du monastère

Nous avons une ou deux église : Saint-Martial, qui sera paroissiale, et Saint-Éloi (plus tard Saint-Éloi des Barnabites), une ou deux car il est question que cela soit la même église initiale du monastère qui aurait été coupée en deux, le chœur devenant l'église paroissiale Saint-Martial et la nef l’église du prieuré sous le vocable de Saint-Éloi[1].

Saint-Éloi

L’église Saint-Éloi est donnée aux Barnabites et elle est restaurée/rebâtie au début du 18e siècle, elle devient Saint-Éloi des Barnabites ou les Barnabites tout court.

Elle est finalement démolie en 1863 par le percement du boulevard du Palais et sa façade, construite en 1704 ou 1705 par Jean-Sylvain Cartaud, est remontée par Victor Baltard sur l'église Notre-Dame des Blancs Manteaux.

Cette église est présente sur les plans de Paris en 1760 et 1771 (Les Barnabites).

Voir aussi

Notes et références

  1. Lebeuf, Jean (1687-1760) - Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris. Table analytique (Nouvelle édition revue et augmentée d'un volume de Tables générales) par l'abbé Lebeuf ; par Adrien Augier,... Fernand Bournon. (page 308)