Couvent des Miramiones

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Cour intérieure

Le couvent des Miramiones était situé quai de la Tournelle, qui prendra ponctuellement le nom de quai des Miramiones en 1789, dans l'enclos du cloître des Bernardins - 5e arrondissement.

Description

En 1675 Madame de Miramion, qui seconde Vincent de Paul dans ses œuvres, achète un hôtel, construit sur des terrains du couvent et collège des Bernardins. Elle y fonde le couvent des Miramiones, qui se consacre à l'instruction, l'éducation et les soins aux pauvres et malades.

La communauté est dissoute en 1794 et les locaux utilisés à d'autres fins. En 1812 on y transfère la Pharmacie générale des hospices et, en 1934, l'hôtel de Miramion devient le musée de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris jusqu'en 2012. L'hôtel est alors vendu par l'AP-HP à Xavier Niel[1].

Cet couvent est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771.

L'hôtel fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1926[2].

Voir aussi

Notes et références

  1. Les Échos octobre 2012
  2. « Ancien hôtel de Miramion, ancien musée de l'Assistance publique », base Mérimée, ministère français de la Culture