Haïm Kern

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Haïm Kern, né le 4 décembre 1930 à Leipzig en Allemagne, est un sculpteur contemporain français d'origine allemande.

Les droits de cet artiste sont gérés par l'ADAGP.

Monuments réalisés

Monument sur le plateau de Californie à Craonne
Ils n'ont pas choisi leur sépulture
C'est Lionel Jospin qui inaugura le monument le 5 novembre 1998. Dans son discours, Lionel Jospin a souhaité que les soldats fusillés pour l'exemple, « épuisés par des attaques condamnées à l’avance, glissant dans une boue trempée de sang, plongés dans un désespoir sans fond », qui « refusèrent d’être des sacrifiés », victimes « d’une discipline dont la rigueur n’avait d’égale que la dureté des combats, réintègrent aujourd’hui, pleinement, notre mémoire collective nationale.»[1]
Relevé n° 100222

Vol du monument de Craonne

L'œuvre monumentale de Haïm Kern, près de 4 mètres de haut et 1,7 tonne, est portée disparue le mardi 12 août 2014 au soir, l'œuvre a été sciée à partir de ses huit points de fixation au sol[2][3].

Annexes

Voir aussi

Notes et références

  1. (fr) Discours au Chemin des Dames, à l'occasion des commémorations de l'armistice de 1918, pour l'inauguration d'une statue de M. Haïm Kern, à Craonne (Aisne) sur www.archives.premier-ministre.gouv.fr
  2. Centenaire 14-18 : le monument de Craonne a disparu
  3. Vol du monument de Craonne sur www.defense.gouv.fr


Devoir de mémoire et droit d'auteur, dura lex, sed lex
Ces œuvres ou les œuvres de cet artiste ou architecte, bien que faisant partie de la mémoire collective et placées sur la voie publique, ne sont pas dans le domaine public. Elles sont protégées par les réglementations internationales sur le droit d'auteur pour une durée minimale de 70 ans après la mort de l'auteur et la loi française ne permet aucune exception liée au devoir de mémoire. Merci de ne télécharger aucune représentation de ces œuvres, sauf si elles sont couvertes par la liberté de panorama, qui n'existe pas en France et ne concerne donc pas les monuments situés en France, ou avec l'autorisation de cet artiste ou architecte ou de ses ayants droit, ou encore si vous trouvez une photo avec une licence qui permet explicitement la publication (sur commons.wikimedia.org par exemple).