Les Fantômes à Oulchy-le-Château

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Les Fantômes

Monument national de la 2e victoire de la Marne
Monument national de la 2e victoire de la Marne


Pays France
Région Picardie
Département Aisne
Canton Oulchy-le-Château (chef-lieu)
Commune Oulchy-le-Château

Nom Les Fantômes
Monument national de la 2e victoire de la Marne
Sculpteur Paul-Maximilien Landowski
Date inauguration 21 juillet 1935
Position GPS Lat : 49.214203
Long : 3.409089
Relevé MémorialGenWeb Relevé n° 131334

Le monument national de la 2e victoire de la Marne ou Les Fantômes est un monument aux morts réalisé par le sculpteur français Paul-Maximilien Landowski et érigé dans la plaine de Chalmont à Oulchy-le-Château dans l'Aisne à l'endroit précis où se décida le sort de la Seconde bataille de la Marne en 1918.

Groupe en pierre constitué de sept soldats, et d'un jeune homme nu, hauts de 8 mètres, chaque soldat incarne une arme. Les 7 fantômes entourent et protègent le jeune homme nu. Devant ce groupe la deuxième sculpture est une femme La France.
« Ces morts je les relèverai » c'est la promesse de Paul Landowski en 1916, alors qu'il participe à la Première Guerre mondiale
Ce monument, propriété de l'État, est classé aux monuments historiques par un arrêté du 31 juillet 1934.

Ce monument a été inauguré le 21 juillet 1935 par le Président de la République, Albert Lebrun.

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir | Photos © Didier Mahu

Relevé mémorial et carte postale ancienne

Voir aussi

Lien


Devoir de mémoire et droit d'auteur, dura lex, sed lex
Ces œuvres ou les œuvres de cet artiste ou architecte, bien que faisant partie de la mémoire collective et placées sur la voie publique, ne sont pas dans le domaine public. Elles sont protégées par les réglementations internationales sur le droit d'auteur pour une durée minimale de 70 ans après la mort de l'auteur et la loi française ne permet aucune exception liée au devoir de mémoire. Merci de ne télécharger aucune représentation de ces œuvres, sauf si elles sont couvertes par la liberté de panorama, qui n'existe pas en France et ne concerne donc pas les monuments situés en France, ou avec l'autorisation de cet artiste ou architecte ou de ses ayants droit, ou encore si vous trouvez une photo avec une licence qui permet explicitement la publication (sur commons.wikimedia.org par exemple).