Marly, fresque commémorative

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Fresque commémorative

Chute du Lancaster sur le moulin du village de Marly (57) le 24 février 1944.

Dans la nuit du 24 février 1944, 734 bombardiers décollent d’Angleterre pour aller bombarder les usines de d’aviation de Schweinfurt.

Au retour 34 furent portés manquants. Parmi eux, l’un est touché à l’aile par la DCA allemande. Le pilote amorce alors un piqué pour éteindre le feu mais rapidement l’équipage doit quitter son bord car l’avion est sur le point de s’écraser. Quatre membres d’équipage réussissent à sortir de l’avion en perdition. Malheureusement deux parachutes ne vont pas s’ouvrir et trois membres encore à bord vont périr dans le crash de l’avion.

Il n’y aura que deux rescapés dont un reviendra plus tard, en 1994 pour célébrer le 50° anniversaire de ce drame et honorer la mémoire de ses camarades. Cette opération de destruction dura six jours. Elle avait été déclenchée le 20 février 1944 et la flotte aérienne était composée d’avions anglais et américains .

Le dessinateur Marvano, auteur de l’album « Les 7 nains » qui fait référence aux aviateurs anglais allant bombarder l’Allemagne avec leur Lancaster, est venu en février 1994 pour le 50e anniversaire.

Il a réalisé le dessin qui a été repris par un natif de Marly, ancien élève des Beaux arts, Benoît Joly, sur le pignon d'une maison voisine de l'église en 1996.

A ce jour il ne reste rien sinon quelques photos d'époque et un dessin du moulin réalisé par le peintre Clément Kieffer.

Bibliographie

  • Opération "Big Week"
  • Courriel de Jean PAULINE Directeur Centre Culturel « La Louvière » 57155 Marly

Relevés MémorialGenWeb

Voir aussi


Devoir de mémoire et droit d'auteur, dura lex, sed lex
Ces œuvres ou les œuvres de cet artiste ou architecte, bien que faisant partie de la mémoire collective et placées sur la voie publique, ne sont pas dans le domaine public. Elles sont protégées par les réglementations internationales sur le droit d'auteur pour une durée minimale de 70 ans après la mort de l'auteur et la loi française ne permet aucune exception liée au devoir de mémoire. Merci de ne télécharger aucune représentation de ces œuvres, sauf si elles sont couvertes par la liberté de panorama, qui n'existe pas en France et ne concerne donc pas les monuments situés en France, ou avec l'autorisation de cet artiste ou architecte ou de ses ayants droit, ou encore si vous trouvez une photo avec une licence qui permet explicitement la publication (sur commons.wikimedia.org par exemple).