Genève, monument aux morts

De WikiGenWeb
Révision de 28 avril 2012 à 15:11 par FredoB (discussion | contributions) (wikification)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Genève (Suisse), monument aux morts, rue Sénebier, dans le jardin du Consulat général de France.

Inscription : « Aux Français de Genève et aux Volontaires Suisse morts pour la France, 1914-1918 » avec rajout 1939-1945 au pied du monument.

Œuvre de MM. Larrivé, sculpteur, et Flegenheimer, architecte.

Inauguration 1924

Inauguration du monument élevé a la mémoire des soldats français de Genève et des volontaires suisses tombés durant la grande guerre. Genève, 31 août 1924. (Photographie Geiselhard, Genève)

Dimanche 31 août, à 15 heures, a été inauguré à Genève, de fort simple et émouvante façon, le monument destiné à commémorer le sacrifice des soldats français de la colonie de Genève et des volontaires suisses tombés pendant la grande guerre.

Le monument, une stèle de marbre que soutiennent deux figures symboliques du plus bel effet, est érigé en bordure de l’immeuble du consulat général, à la rue Sénebier. Dû à la collaboration de MM. Larrivé, sculpteur, mutilé de guerre et J. Flengenheimer, architecte à Genève, il est d’une impressionnante simplicité alliée à une fort belle tenue artistique. Sur la vaste plaque rectangulaire se lisent les noms des braves morts pour la France. Parmi eux, signalons ceux de deux capitaines Junod et Marolf, officiers à la Légion étrangère.

L’ambassadeur de France à Berne ainsi que M. Jouvenel délégué à la S. d. N. participaient à cette émouvante cérémonie, à laquelle les autorités genevoises étaient également représentées.

De magnifiques couronnes et, touchant tribut, d’humbles fleurs des champs garnissaient abondamment le monument devant lequel les sociétés ont défilé.

Relevés Mémorial

Annexes

Voir aussi

Sources

  • Source Archives de la commune de Lausanne - Hebdomadaire La patrie Suisse 1924/25 N° 808 page 240
  • Pully/Lausanne 01/04/2010 Guy Terrasse

Notes et références