Hôpital les Petites Maisons

De WikiGenWeb
Révision de 13 avril 2015 à 08:20 par FredoB (discussion | contributions) (relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

L'hôpital les Petites Maisons est un ancien hôpital de Paris.

Description

Cet hôpital est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771, il était situé rue de Sèvres à l'est de l'hôpital les Incurables, dans le 7e arrondissement actuel.

« On nomme cet hôpital les Petites Maisons parce que les cours qui composent sont entourées de petites maisons chambres ou loges fort basses qui servent de logemens à plus de quatre cents vieilles gens qui sont à l aumône du grand bureau des pauvres et qui pour la plupart y sont nourris »

— Philologie française ou dictionnaire étymologique: critique ..., Volume 2 Par François Joseph Michel Noël,L. J. M. Carpentier (page 605)[1]

Les Petites Maisons deviendront l'hospice des Petits Ménages suite à un règlement préfectoral du 10 octobre 1801.

C'est dans cet hospice qu'est morte, le 4 janvier 1861, Marie-Thérèse Figueur.

La rue Velpeau est créée sur l'emplacement de l'hospice des Petits Ménages en 1868.

Cet hôpital est transféré à Issy-les-Moulineaux en 1863 dans de nouveaux locaux construits de 1860 à 1862 par Marcellin Véra.

C'est dans cet hôpital qu'est morte, en 1867, Virginie Ghisquière, femme combattante surnommée joli sergent.

L'hôpital les Teigneux, situé à proximité, rue de la Chaise, dépendait des Petites Maisons.

Voir aussi

Notes et références

  1. Philologie française ou dictionnaire étymologique: critique ..., Volume 2 Par François Joseph Michel Noël,L. J. M. Carpentier (page 605)