Jardins des Champs Élysées

De WikiGenWeb
Révision de 18 avril 2016 à 10:37 par FredoB (discussion | contributions) (Histoire : relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Jardin des Ambassadeurs
Jardin du Théâtre du Rond Point
Square de Berlin

Les jardins des Champs Élysées sont un espace vert du 8e arrondissement de Paris.

Description

Les jardins des Champs-Élysées sont délimités par le cours la Reine au sud, l'avenue Gabriel au nord, l'avenue Matignon, le rond-point des Champs Élysées-Marcel Dassault et l'avenue Franklin D. Roosevelt à l'ouest et la place de la Concorde à l'est.

L'avenue des Champs Élysées traverse ces jardins d'une superficie de 13,7 hectares. La promenade des Champs Élysées permet une bonne desserte de ceux-ci. Ces jardins sont composés de plusieurs jardins, aussi nommés carrés : le jardin des Ambassadeurs et le square Marigny au nord et le square Jean Perrin, le square de Berlin, le jardin des abords du petit Palais‎, le jardin du Théâtre du Rond Point, le jardin de la Nouvelle France et le jardin de Paris au sud.

L'espace occupé par ces jardins est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771, sous le nom de Champs Élysées, et étaient déjà en cours d'aménagement (Marie de Médicis puis André Le Nôtre).

Histoire

À partir de 1834 les jardins sont réaménagés par Jacques Ignace Hittorff, des massifs à l'anglaise sont créés et il élève quatre fontaines, la fontaine des quatre saisons, dite aussi fontaine du Cirque, œuvre du sculpteur Barre, la fontaine de Diane, avec le sculpteur Despre, la fontaine de Vénus ou fontaine des Ambassadeurs, avec le sculpteur Duret et la fontaine de la grille du coq, qui ne possède pas de sculptures. Il dessine les réverbères en fonte.

Hittorff créé également le Panorama des Champs Élysées, le Cirque d'été, le théâtre Marigny, l'Alcazar d'été (pavillon Gabriel)

L'ingénieur Jean-Charles Alphand, sous Napoléon III, est à son tour chargé de l'aménagement des jardins, dessinés par Gabriel Davioud. Ils sont également réaménagés pour partie par Jules Vacherot, jardinier en chef de l'Exposition universelle de 1900.

Jardins des Champs Élysées

Dans les jardins se trouve un monument à la mémoire de Jean Moulin, ensemble de cinq bronzes : La Disparition, L'Emprisonnement muet, Les Larmes, Le Murmure de la Résistance et La Renaissance, réalisation de Georges Jeanclos.

Au nord de l'avenue

  • Jardin des Ambassadeurs[1]
  • Square Marigny[2]

Au sud de l'avenue

  • Jardin du Théâtre du Rond Point[2]
  • Square de Berlin[3][2] (baptisé à l’occasion du sommet des maires du monde, le 17 mars 2000)
  • Square Jean Perrin[3][2]
  • Jardin de la Nouvelle France[3][2]
  • Jardin des abords du petit Palais‎[1] (intègre l'avenue Charles Girault, transformée en allée piétonne)
  • Jardin de Paris[1]

Voir aussi

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Les jardins des Champs-Elysées (page 11)
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Les jardins des Champs-Elysées (page 10)
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Jardins des Champs-Elysées sur paris.fr