La Couarde-sur-Mer, monument aux morts

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
L’aigle en bronze

Le monument aux morts de La Couarde-sur-Mer.

En 1919, Georges Bonnin offre un terrain afin que soit réalisé un jardin public en hommage à son fils unique, (Roger Bonnin, sous-lieutenant aviateur venu du 91e R.I., tué dans une chute d'avion en 1917).

Sur ce terrain, prend place le Monument aux morts, dû à l’obstination de Georges Bonnin et à une souscription publique.

L’architecte J. Godefroy est un estivant de longue date très attaché à La Couarde ; il offre gracieusement les plans du Monument qui… «…. doit rappeler que l’ennemi a été arrêté par la vaillance héroïque de nos Poilus. L’aigle impérial allemand s’est brisé la tête sur la muraille qu’ils ont dressée avec leur poitrine sur la route de l’invasion » .

L’aigle en bronze est modelé par le sculpteur Aimé Octobre qui fait également don de son travail à la municipalité de La Couarde. L’inauguration a lieu le dimanche 3 septembre 1922.

En 1940, l’aigle démonté est caché sous un tas de bois, dans l’ancien marché contre le mur de l’église.

Les allemands, qui avaient vu des cartes postales, ont bien entendu cherché le « gros oiseau », mais le secret fut gardé par toute la population. L’occupant déboulonne toutefois les deux mortiers allemands qui encadraient l’entrée du square et les dépose au cimetière.

Après guerre, leur état ne permettant pas leur remise en place, ils furent remplacés par deux colonnes tronquées que l’on voit encore aujourd’hui.

Relevé Mémorial

Voir aussi

Source

  • Photographie : Martine MANGEOLLE
  • Source Informations : Office de Tourisme de La Couarde sur Mer