Louis Léon Pajot d'Ons en Bray

De WikiGenWeb
(Redirigé depuis Potager de M. Pajot)
Aller à : navigation, rechercher

Louis Léon Pajot d'Ons en Bray (1678-1754), chevalier, comte d'Ons en Bray, est une personnalité de la fin du 17e et du 18e siècle.

Louis Léon Pajot figure en bonne place sur le plan de Roussel de 1730, ou, au lieu dit le Petit Bercy, à proximité du couvent de la Doctrine Chrétienne et du Petit-Château de Bercy, il est indiqué un petit domaine sous le nom de potager de M. Pajot. Sur le plan de Roussel ce traitement est assez rare, on a trouvé ce cas avec le Parquet de Mle Chausseret par exemple, on s'est inévitablement intéressé à ce M. Pajot.

Biographie

Louis Léon Pajot d'Ons en Bray, né à Paris le 25 mars 1678, fils de Léon Pajot et de Marie Anne Rouillé, et mort le 2 février 1754 dans sa maison de Bercy, est membre honoraire de l'Académie Royale des sciences (1716), ancien Intendant général des postes et relais de France.

Sa demeure de Bercy avait été construite pour Charles d'Albert d'Ailly, duc de Chaulnes, ambassadeur à Rome, et portait aussi le nom de folie ou de vigne de Chaulnes. Les jardins étaient de André Le Nôtre.

Louis Léon Pajot, tout à la fois horloger, philosophe, chercheur, physicien, chimiste, mathématicien, météorologue, astronome, naturaliste, botaniste, pédagogue, collectionneur, passionné de mécanique, y avait réuni des collections remarquables, un cabinet des curiosités, collections qui sont visitées, à Bercy, le 25 mars 1717, par Pierre le Grand, tsar et empereur de Russie[1]. On dit qu'au cours du 18e siècle les plus grands souverains d'Europe et des pays arabes se pressent dans le cabinet de Pajot d'Ons en Bray, rue de Bercy, pour admirer ses collections et assister à des démonstrations[1].

Il a créé un anémomètre, appareil qui sert à mesurer la vitesse du vent, celui de Pajot est le plus ancien instrument scientifique connu comportant un système d'enregistrement des données, collection du Musée des arts et métier[1].

Publications

Il est l'auteur de plusieurs mémoires.

  • Description et usage d'un metrometre, ou machine pour battre les measures & les tems de toutes sortes d'airs, par Mouis-Léon Pajot comte d'Onzembray, Amsterdam : Pierre Mortier, 1736
  • Méthode facile pour faire tels quarrés magiques que l'on voudra, par Louis Léon Pajot Ons-en-Bray, chevalier Compte d', ca 1750

Voir aussi

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Anémomètre de Pajot marquant la direction et la vitesse du vent sur 2 bandes de papier - Cnam